1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

Les différents modèles de l'investissement en capital

Thématique : actualité du crowdfunding

L’investissement en capital via le crowdfunding possède deux modèles distincts à ce jour.
Le premier consiste à investir en direct dans les sociétés financées, le deuxième fonctionne par le bias d’une holding où sont regroupés les actionnaires.
Le porteur de projet sera soumis aux mêmes règles d’augmentation de capital que dans les autres systèmes de financement. Il devra donc assurer un reporting régulier aux contributeurs ainsi qu’une transparence des informations clés et ce dans les deux modèles présentés ci-dessous.

 L’investissement en direct

Le porteur de projet doit prendre en compte que ce genre d’opération financière représente des contraintes administratives qu’il devra gérer post campagne. De ce fait, il est plus intéressant pour l’entrepreneur de limiter le nombre d’actionnaires en augmentant le seuil de l’investissement minimal (quelques milliers d’euros) afin de mieux contrôler l’information.
Le contributeur quant à lui deviendra actionnaire de la société financée à hauteur de son investissement et sera donc aux côtés de toutes les autres personnes ayant financé le projet.
D’un point de vue fiscal l’investisseur en direct pourra bénéficier d’une réduction de 18% s’il est soumis à l’impôt sur le revenu et de 50% s’il est soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune.
Des exemples de plateformes :

  • Anaxago
  • SmartAngels
  • Happy Capital

L’investissement via une holding

Qu’est ce qu’une holding ? C’est une société qui a pour vocation de regrouper tous les actionnaires dans une seule et même entité. Cette dernière sera la seule à investir au capital de l’entreprise ciblée.
Au sein de la holding seront élus des représentants des actionnaires qui ont pour but dans certains cas, d’échanger avec l’entrepreneur. La plateforme désigne également un directeur de participation qui sera le principal point de contact de l’entrepreneur. Les décisions prises le seront de façon démocratique respectant les règles de quorum.
L’investisseur présent dans la holding profitera donc du poids de la mutualisation des investissements de la holding pour défendre ses intérêts.
Les montants minimums demandés sont généralement assez modestes (plusieurs centaines d’euros).
D’un point de vue fiscal l’investisseur ne pourra pas bénéficier d’une réduction sauf si dans la holding le nombre d’actionnaire ne dépasse pas 50 personnes.
Des exemples de plateformes :

  • Wiseed
  • Finance Utile
  • Sowefund

Les deux méthodes peuvent être utilisées sur une même augmentation de capital afin de mobiliser une plus grande variété d’investisseurs.
L’entrepreneur devra choisir la meilleure méthode de financement pour son projet en accord avec sa stratégie à moyen-long terme.
Souhaite-t-il faire une deuxième augmentation de capital ? Souhaite-t-il revendre sa société ? Toutes ces questions doivent être anticipées par l’entrepreneur avant de recourir au crowdfunding.