1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

LE SECTEUR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF FACE AU CORONAVIRUS

Thématique : actualité du crowdfunding
Source: Financement Participatif France

L’épidémie de Covid-19 est passée au stade 3 et nous plonge tous dans une situation exceptionnelle que nous n’avons pas pu anticiper. Les mesures de confinement qui s’imposent impactent ou impacteront dans les semaines à venir notre économie. Le secteur du financement participatif, du moins celui des prêts aux entreprises, ne va pas être épargné. […

L’épidémie de Covid-19 est passée au stade 3 et nous plonge tous dans une situation exceptionnelle que nous n’avons pas pu anticiper. Les mesures de confinement qui s’imposent impactent ou impacteront dans les semaines à venir notre économie.

Le secteur du financement participatif, du moins celui des prêts aux entreprises, ne va pas être épargné. Or le rôle de la finance participative est bien de soutenir l’économie réelle. Comment faire dans de telles circonstances lorsque les plateformes ne sont que des intermédiaires et qu’elles doivent préserver l'épargne des particuliers ? Si la Fédération des Banques de France a annoncé un certain nombre de mesures pour soulager les entreprises tel que le report jusqu’à 6 mois des remboursements de crédits (voir communiqué de presse du 15/03/2020), celles-ci ne peuvent pas être déclinées de la même manière dans l’univers du crowdlending où le prêteur n’est pas la plateforme mais les particuliers.

Financement Participatif France encourage ses membres, sous réserve que leur politique interne et les contrats de prêts le permettent, à évaluer, au cas par cas, la possibilité d’un rééchelonnement de la dette ou un gel momentané des remboursements.

Certaines plateformes ont déjà annoncé la mise en place de mesures, que l’on peut qualifier de solidaires, pour soulager les entreprises. Par exemple, October propose à toute sa communauté de prêteurs de voter en faveur d’un gel automatique des remboursements en capital pour tous les emprunteurs dans tous leurs pays pendant 3 mois. Look&Fin accompagne les entreprises identifiées comme appartenant aux secteurs les plus à risque dans les modalités pratiques pour bénéficier des aides gouvernementales et proposera à titre exceptionnel aux entreprises qui en ont besoin, des périodes de carence en capital sous réserve que ces assouplissements soient acceptés au préalable par les prêteurs concernés.

Néanmoins, si des rééchelonnements sont mis en place, les plateformes devront à terme sauver l’épargne des particuliers prêteurs. Dans ce contexte Financement Participatif France se tient informé de l’évolution de la situation et tente de mettre en œuvre des mesures permettant aux investisseurs de récupérer leur argent tout en préservant la survie et la relance économique des entreprises. Pour cela, Financement Participatif France interpelle le gouvernement pour mettre en place des garanties permettant la continuité du service des plateformes de crowdfunding : financer l’économie réelle via la mobilisation des épargnants français.

Mesures exceptionnelles de soutien aux entreprises face à la crise sanitaire

La Banque de France recense sur son site les mesures de soutien et les contacts utiles pour accompagner les entreprises impactées par le Coronavirus : https://entreprises.banque-france.fr/coronavirus. Le gouvernement a également édité une fiche pratique à télécharger ici