1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

Contributeur : comment prêter avec le financement participatif ?

Thématique : contributeur

Le financement participatif par le prêt permet dans la plupart des cas de financer le développement d’entreprises, mais aussi, grâce au prêt non rémunéré de soutenir des projets personnels ou solidaires. Mais comment s’y prendre pour prêter son argent ?

1)      Le processus de prêt

La plateforme a besoin d’un certain nombre d’informations sur le prêteur avant de l’autoriser à profiter de ses opportunités de placement. Le prêteur doit donc créer  compte. Pour cela, plusieurs choses lui seront demandées :

  • Des données personnelles basiques comme le nom, le prénom, le sexe etc…
  • Le prêteur doit assurer la plateforme de sa pleine conscience des risques qu’il prend.
  • Il doit renseigner ses sources de revenus et garantir à la plateforme d’avoir les moyens de se permettre ce genre de placement.
  • Il est préférable (même si c’est facultatif) d’indiquer ses goûts et ses compétences en matières d’investissement / placements. Ces informations aideront les conseillers de la plateforme à guider le prêteur au mieux.
  • Une photocopie des documents d’identité et un justificatif de domicile devront être envoyés à la plateforme.

Toutes ces règles prudentielles sont les mêmes que celles appliquées aux établissements bancaires traditionnels. Elles servent à assurer la sécurité financière du prêteur, ainsi qu’à garantir que les placements ne serviront pas à financer une organisation terroriste ou criminelle de quelque sorte que ce soit.

 

2)      Choisir les projets à soutenir

Le mot d’ordre pour réduire le risque de perte est la diversification des placements. Ce n’est donc pas un, mais plusieurs projets qu’il faudra choisir de soutenir. En effet, grâce à cela, un défaut de paiement de la part d’un emprunteur pourra être, au moins en partie, couvert par les intérêts que payeront les autres.

Pour choisir ses placements, il faut tenir compte de la rentabilité de chacun (représentée par les intérêts) et de sa connaissance des différents marchés. Plus le prêteur connaitra un marché, plus il sera en mesure d’en évaluer la fiabilité des projets. Il peut également se fier aux notes attribuées par les plateformes de financement participatif en prêt.

Tout le monde n’est pas expert financier, or placer son argent sur des plateformes de financement participatif en prêt demande un minimum de compétence. C’est pourquoi les plateformes mettent des conseillers qualifiés à dispositions des prêteurs. La meilleure façon de ne pas se tromper de placement, c’est encore de profiter de l’aide mise à disposition par les professionnels du financement participatif mais surtout de diversifier ses placements.