Projet crowdfunding Eaux du Merlet - Prêt

Statut du projet : collecte en cours

Date de clôture : 15/01/2023



Le porteur de projet
Le projet d’aménagement hydroélectrique du Merlet est porté par la Société d'Économie Mixte LES FORCES DU MERLET, détenue à 50,1 % par la commune de Saint- Alban-des-Villards, sur laquelle sont implantés les ouvrages et à 49,9 % par la société Nouvelles Énergies Hydrauliques (NEH), elle-même détenue par La Banque des Territoires et le Groupe Hydrocop.
 

 
Le Groupe Hydrocop est spécialisé et dédié à l’hydroélectricité depuis 2011. Né du regroupement d’entreprises locales d’énergie souhaitant développer ensemble des projets d’acquisition ou de construction d’installations hydroélectriques, il assure une partie de leur approvisionnement en électricité renouvelable.
 
Le Groupe Hydrocop se positionne comme le 4ème producteur d’hydroélectricité en France.
 
Hydrocop joue un rôle important dans la transition énergétique des communes en les accompagnant dans l’optimisation de leur patrimoine hydraulique.Sa grande technicité et sa longue expérience d’hydroélectricien font d’Hydrocop un partenaire de confiance pour accompagner les collectivités dans la valorisation énergétique de leur territoire, tout au long de la vie du projet. Son actionnariat majoritairement public est gage de transparence pour les collectivités, leur permettant le développement de projets en toute confiance, en étroit partenariat et dans le respect de l’environnement, des usages, et des spécificités locales.
De plus, Hydrocop a développé de réelles compétences en montage et gestion de projets dans les énergies renouvelables et possède en son sein toutes les ressources nécessaires pour développer, concevoir, construire et exploiter une centrale hydroélectrique.
Aujourd’hui, l’objectif d’Hydrocop est d’accroître son parc de production et de devenir un acteur incontournable des territoires pour le développement de leur potentiel hydroélectrique. Son ambition est de porter sa production annuelle à plus de 500 GWh d'ici 2035.
Le projet de centrale hydroélectrique
Le projet de centrale hydroélectrique du Merlet
Ce projet est situé au sein du massif alpin de Belledonne, et plus précisément dans le vallon et sur le torrent du Merlet, sur la commune de Saint-Alban-des- Villards, dans le département de la Savoie (73130).
La microcentrale sera constituée d’un bâtiment de 150 m2, d’architecture locale et entièrement insonorisé, en amont du pont du Merlet à 1 063 m d’altitude.

Localisation géographique du projet du Merlet

Plan de situation du torrent du Merlet
 
La ressource hydraulique de ce projet est soutenue et bien maitrisée. Un projet jumeau en fonctionnement depuis 2012 est implanté sur la combe voisine du Bâcheux. Il est exploité par les équipes Hydrocop du secteur et dispose d'un productible bien connu. 
De plus, Hydrocop  est un acteur largement implanté sur ce territoire, exploitant déjà 14 aménagements sur ce même massif de Belledonne et notamment la centrale du Bâcheux, via une Société d'Economie Mixte également avec les communes de Saint-Alban-des- Villards et Saint Etienne de Cuines.
 

Insertion paysagère de la future prise d'eau
La production annuelle attendue est en moyenne de 11,4 GWh d’hydroélectricité sans émission de CO2. Cela représente la consommation d’électricité de 9 700 habitants. Le projet permet d'éviter l'émission de 5 700 tonnes de CO2, ce qui participe à l’atteinte des objectifs fixés par la France en termes de développement des énergies renouvelables et surtout au Plan Climat Energie.
 

Insertion paysagère de la future centrale
Un projet construit dans le respect de l'environnement
Le projet présente un « ratio potentiel énergétique/impacts environnementaux en faveur de l’aménagement, et un productible classant le projet parmi les plus productifs de Savoie » d’après les services de l’État. 

L'implantation du projet : les études environnementales réalisées en amont notent par exemple l'absence d'espèces faune ou flore protégées ainsi qu'une population piscicole faible.  
La conception : il s'agit d'une centrale au fil de l’eau sans création de retenue de stockage, avec une conduite enterrée qui emprunte sur la quasi-totalité de son linéaire des pistes existantes.  Aussi, le cours de la rivière n'est pas perturbé : chaque goutte d'eau prélevée est restituée. Par ailleurs, si le débit de la rivière venait à être trop bas, il est prévu que la centrale arrête de fonctionner.
Le chantier : des mesures en faveur de l’environnement sont prises. Il s'agit par exemple d'effectuer un suivi écologique des travaux (mission confiée à un bureau d’étude externe), de gérer des eaux de ruissellement, ou encore d'effectuer des mesures de préservation de la qualité des eaux.  
Les usagers de cet environnement sont également pris en considération avec : l'accompagnement de l’alpagiste pour faciliter l’accès au vallon, la programmation d'actions ponctuelles pour l'entretien des berges et de l'accès au cours d'eau, la préservation du réseau d'alimentation des fontaines communales, ou encore la mise en place d'une signalisation du chantier et d' informations pour les randonneurs avec un tracé alternatif de balade. 

 
Pourquoi investir dans ce projet ?
Une volonté forte d'associer les habitants au développement de leur territoire
Afin de compléter l’apport en fonds propres ainsi que le financement bancaire réalisé par le Groupe Crédit Agricole, par l’intermédiaire des Caisses régionales des Savoie et Sud Rhône Alpes, LES FORCES DU MERLET souhaitent lever 600 000€ sous forme de financement participatif.
Le porteur de projet, LES FORCES DU MERLET, a ainsi la volonté de permettre aux habitants d’investir dans le projet de centrale hydroélectrique localisé dans le département de la Savoie, et de prendre part activement à la transition énergétique de leur territoire.
La collecte sera donc ouverte en priorité aux habitants des communes de la Vallée des Villards (Saint-Alban-des-Villards, Saint-Colomban-des-Villards, Saint-Étienne-de-Cuines, Sainte-Marie-de-Cuines), puis des communes du Syndicat du pays de Maurienne et enfin à toute la France.






 
Saint- Alban-des-Villards (73) - Région non définie