1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

Les différents modèles de prêt dans le crowdfunding

Thématique : actualité du crowdfunding

Le prêt dans le financement participatif peut prendre plusieurs formes. Il est essentiel de bien comprendre les différents modèles existants à la fois pour le porteur de projet mais également pour le contributeur/prêteur.

Ce mode de financement peut se segmenter en deux parties ; la première est celle du prêt entre particuliers et la deuxième celle du prêt aux entreprises.

Le prêt entre particuliers

Dans ce segment il existe deux modèles, le prêt rémunéré et non rémunéré.

Le prêt rémunéré

Le concept du prêt rémunéré permet à quiconque de pouvoir prêter une somme d’argent pour le projet d’un particulier. Ce prêt devra être remboursé par le porteur de projet avec des intérêts en fonction de la durée et du montant prêté.

Ce modèle peut être apparenté aux prêts traditionnels que font les banques, la différence entre ces deux acteurs est que dans le cas du crowdfunding le contributeur connait la destination de son prêt, l’impact de son investissement est donc quantifiable.

Des exemples de plateformes :

  • Prêt d’Union est la plateforme de prêt entre particulier leader sur le marché français avec plus de 43 millions d’euros prêtés en 2013.
  • Le leader mondial de ce mode de financement est Lending Clug dirigé par le français Renaud Laplanche. La plateforme américaine prête plus de 300 millions de dollars chaque mois.

Le prêt non rémunéré

Le prêt non rémunéré fonctionne de la même manière que le prêt rémunéré, la seule différence et que le prêt n’est pas couplé par un taux d’intérêt.

Un exemple de plateforme :

  • HelloMerci : Grâce à cette plateforme le contributeur pourra prêter son épargne sans intérêts

Le prêt aux entreprises

Nous pouvons distinguer 2 types de prêts aux entreprises : le prêt classique et le prêt solidaire. Ces deux modèles fonctionnent avec des intérêts sur le montant prêté.

Prêt classique

Le prêt aux entreprises est le modèle qui se rapproche le plus des prêts bancaires.

Des exemples de plateformes :

  • Unilend. Son modèle fonctionne avec l’émission de bons de caisse. Le contributeur choisit le taux d’intérêt qu’il souhaiterait obtenir et seuls les taux les plus bas sont retenus si toutefois la somme demandée est dépassée. Ce modèle particulier échappe à la réglementation en vigueur du financement participatif, Unilend est néanmoins soumis aux réglementations relatives à l’émission de bons de caisse.
  • Finsquare. Le modèle de cette plateforme est le prêt à court terme (moins de 24 mois) à destination des professionnels. Comme Unilend, le prêteur choisit le taux d’intérêt (système d’enchères). Finsquare est dépendante de la réglementation et a reçu le statut d’IFP.
  • Lendopolis. Après avoir créé KissKissBankBank et Hello Merci, Lendopolis est la 3ème plateforme issue des mêmes créateurs. La particularité de cette plateforme réside dans les partenaires choisis et notamment l’ordre des experts-comptables. En effet, toutes les entreprises sélectionnées reçoivent l'attestation d'informations financières de leur expert-comptable pour solliciter un emprunt sur la plateforme. 

Prêt solidaire

Le prêt solidaire est souvent associé au micro-crédit pour les entrepreneurs issus de pays en voie de développement. Il concerne également tous les projets ayant un impact social, solidaire, environnemental ou culturel.

Des exemples de plateformes :

  • BlueBees est une plateforme de prêt qui met en avant la dimension sociale de l’investissement du contributeur. Les projets proviennent exclusivement des pays en voie de développement.
  • Spear : Pour que le projet soit retenu par la plateforme de crowdfunding il faut que l’objet de l’entreprise ait un fort impact environnemental, social ou culturel. Les critères de sélection se feront sur la viabilité économique et sur la teneur de l’impact.
  • Babyloan est la première plateforme de micro crédit française. Elle permet de placer son épargne sur des projets de micro-entrepreneurs. Dans la plupart du temps les projets sont issus de pays en voie de développement.