1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

Le crowdfunding comme complément aux offres de financement traditionnelles

Thématique : actualité du crowdfuding

Si le crowdfunding est devenue une solution alternative pour démarrer un projet, il est néanmoins possible qu’un porteur de projet l’associe à un financement plus traditionnel, comme un prêt bancaire. Pourquoi ce choix ? Quelle concurrence s’applique entre le crowdfunding et le système bancaire ?  

1)      Le crowdfunding : une porte d’accès au prêt bancaire

Pour le lancement d’un projet, le crowdfunding peut être une solution complète. En effet, collecter une somme d’argent est aujourd’hui à la portée de tous. Mais dès lors que le projet nécessite un financement plus important, il est possible que le porteur de projet fasse appel aux banques pour un prêt bancaire. Même si on entend beaucoup parler des projets à succès, la moyenne des sommes collectées sur une plateforme de don approche les 3 500 €. Difficile dans ces conditions de lancer un projet d’envergure.

Cependant, il n’est pas interdit de demander une somme d’argent sur une plateforme de crowdfunding pour se constituer un apport en vue d’un futur prêt bancaire. Les fonds propres additionnés à l’argent collecté permettent ainsi d’obtenir un prêt. Attention cependant à ne pas faire les choses dans le mauvais sens. Une collecte de fond via le crowdfunding ne doit jamais avoir pour objectif de rembourser un prêt, ce système de financement est trop imprévisible pour pouvoir compter dessus pour se désendetter.

 

2)      Une frontière nuancée entre le crowdfunding et le système bancaire

Nous constatons que les valeurs échangées entre les deux marchés ne sont pas comparables. Le système bancaire traditionnel réalise des performances bien plus élevées que le crowdfunding. Néanmoins il existe des similitudes dans les usages qui font que certains acteurs bancaires souhaitent en profiter. Ainsi, plusieurs accords ont été passés entre des plateformes de crowdfunding , notamment de prêt, et des banques. Dans la plupart des cas, ces dernières s’engagent à investir une certaine somme d’argent sur des projets de la plateforme, aux mêmes conditions que les contributeurs grand public. Le système de financement reste donc le crowdfunding et n’est pas dénaturé, mais la source du financement est bel et bien bancaire.

 

 

Le crowdfunding n’est pas encore assez mûr pour subvenir aux besoins de toute l’économie, le système bancaire assure encore pleinement ce rôle. Cependant, de plus en plus, la sphère bancaire et la sphère collaborative se complémentent. Ainsi, le crowdfunding , à son stade de développement actuel a permis de faciliter l’accès au prêt bancaire, assurant un rôle de tremplin de financement plus que de canal complet de financement.