1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

La fulgurante ascension du financement participatif immobilier en France.

Thématique : actualité du crowdfunding

Il existe aujourd'hui trois types de financement participatif : le don avec ou sans contrepartie, le financement participatif en capital et le prêt participatif. Chaque mode de financement s'est diversifié au maximum pour offrir aux porteurs de projet et aux contributeurs un maximum de choix. On a donc vu apparaître des plateformes spécialisées dans tous les domaines, le dernier en date étant le financement participatif immobilier.

 

1) Comment cela fonctionne t-il ?

Le fonctionnement est assez classique, même s'il comporte quelques subtilités, il est assez similaire au fonctionnement des levées de fonds sur des plateformes de financement participatif en capital ou de prêt participatif traditionnelles.

Dans le premier cas, un projet immobilier est lancé, des investisseurs achètent des parts de ce projet, une fois le bien immobilier construit et vendu, ils touchent un retour sur leur investissement. La plateforme Anaxago Immobilier par exemple fonctionne de cette manière.

Dans le second cas, un promoteur lance son projet sur une plateforme spécialisée qui lancera une émission d'obligations via une holding et les prêteurs recevront le remboursement de leur capital plus des intérêts une fois le projet finalisé. La plateforme Wiseed Immobilier fonctionne de cette manière.

Un troisième cas un peu intermédiaire existe également et consiste en une émission d'obligations directe, c'est à dire sans passer par une holding. La plateforme Lymo fonctionne de cette manière.

C'est environ 60 % des projets immobiliers qui sont financés par des émissions obligataires, qu'elles soient directes ou via une holding.

 

2) Quel est l'état du marché en France ?

En 2014, le montant total levé par des plateformes de financement participatif immobilier s'élève à 5,2 millions d'euros grâce à neuf projets financés. La rentabilité moyenne des projets est estimée à 8,3 %. Cependant, cette dernière donnée ne concerne que le mode de financement par emprunt car, pour le moment, une seule sortie a été réalisée concernant l’investissement en capital. Les statistiques ne sont donc pas prises en compte.

 

3) Pourquoi cet engouement ?

Ces chiffres témoignent d'un bon démarrage pour le marché du crowdfunding immobilier en France. Mais quelles peuvent être les raisons de cet engouement ?

La principale raison vient de la rentabilité moyenne. 8,3 % est un rendement intéressant comparé aux taux des placements traditionnels. En effet, le Livret ne dépasse pas 1 %, le PEL 2% et les contrats d'assurance 2,5%. Les plateforme de financement participatif ont donc à coeur de diversifier leur offre de placement.

De plus, les taux d'intérêt des prêts bancaires, sont actuellement exceptionnellement bas. Le financement participatif, notamment immobilier, attire donc des investisseurs traditionnels comme des banques, qui se rapprochent des plateformes via des partenariats.

 

Pour terminer, si le financement participatif immobilier a fait pour l'instant un très bon démarrage, il reste encore embryonnaire dans notre pays. Mais aux vues des chiffres et des projets immobiliers qui passent par ce canal de financement à l'étranger, ce secteur jouit actuellement de perspectives positives.

 

Source : Baromètre du crowdfunding immobilier en France par Buildeeg.fr