1/3 Votre situation 
2/3 Votre projet 
3/3 Choix des partenaires 

Alerte fraudes

Thématique : actualité du crowdfunding
Source: Financement Participatif France

Financement Participatif France vous alerte face aux cas d’usurpation et de fraudes. Les plateformes de financement participatif sont des acteurs régulés et doivent être enregistrées sur le site de l'Orias, le registre des intermédiaires en assurance, banque et finance : en tant qu'intermédiaire en financement participatif (IFP) si elles font du don ou du prêt […

Financement Participatif France vous alerte face aux cas d’usurpation et de fraudes.

Les plateformes de financement participatif sont des acteurs régulés et doivent être enregistrées sur le site de l'Orias, le registre des intermédiaires en assurance, banque et finance :

  • en tant qu'intermédiaire en financement participatif (IFP) si elles font du don ou du prêt ;
  • en tant que conseiller en investissements participatifs (CIP) si elles font du minibons, de l'obligation ou de l'investissement en capital.

Elles peuvent également avoir le statut de prestataire de services d'investissement (PSI) et sont – dans ce cas – répertoriées sur le Regafi, le registre des agents financiers.

Avant de prendre la décision d'investir ou de prêter, vérifiez sur le site de l'Orias que la plateforme est bien enregistrée. 

Des cas de fraudes ont été repérés dernièrement :

L’AMF a alerté le public contre les activités des sites holakredit.com et sogevis.com qui prétendent posséder le statut de CIP sans bénéficier des enregistrements requis.

De même FPF a prévenu l'ACPR de l’usurpation d'identité de la plateforme i-realize.com qui, depuis, a été fermé.

Nous vous rappelons que les plateformes de financement participatif ne sont pas autorisées à faire de démarchage financier. Restez vigilants et n’hésitez pas à nous signaler tout site qui vous paraîtrait suspect.

L’AMF a créé un service Protectepargne qui vous permet de retrouver la liste des sites non autorisés : https://protectepargne.amf-france.org